Le commandant souhaite vous informer sur certaines activités de la base.

 

«La flottille 17F se délocalise à Albacete en Espagne pour participer au Tactical Leadership Programme (stage organisé par l’OTAN formant les pilotes de chasse à la fonction de chef de mission) durant deux semaines du 16 au 30 septembre. Une dizaine de Rafale sont concernés.

 

Par ailleurs, le samedi 18 septembre, une demi-douzaine de décollages sont prévus pour les avions qui iront à Rennes participer à la 76ème célébration de la Victoire des Alliés afin de promouvoir le « Bleuet de France ». Ces mêmes aéronefs rentreront le même jour en fin de journée.

 

Enfin, les séances d’appontages simulés sur piste (ASSP) débuteront à compter de la semaine 38 jusqu’au départ de nos flottilles sur le porte-avions Charles De Gaulle début novembre. Durant cette période des délocalisations d’ASSP sont prévues à Lann-Bihoué et à Istres. Un communiqué de presse paraîtra en fin de semaine 37 avec des précisions sur l’activité. »

 

Vous voudrez bien trouver ci-joint un message du Capitaine de vaisseau Marc Moreau, commandant la base d’aéronautique navale de Landivisiau, qui vous informe sur une activité aérienne qui aura lieu la semaine prochaine.

 

« La base d’aéronautique navale de Landivisiau, participera les 11 et 12 septembre au meeting aérien « Air Legend » à Melun Villaroche.

Les Rafale marine, représentés par la flottille 17F, effectueront des vols de démonstrations à cette occasion.

Cette démonstration nécessite un entrainement rigoureux et c’est pourquoi la flottille s’entraine depuis quelques jours sur la BAN de Lanvéoc. Toutefois afin de parfaire l’entrainement et pour des raisons techniques, la finalisation de cette démonstration doit se faire sur la BAN de Landivisiau.

Je vous informe donc qu’un créneau d’environ 20mn a été fixé le mardi 7 septembre entre 16h00 et 18h00, durant lequel deux avions s’entraineront en basse altitude au-dessus de notre terrain d’aviation. Cette période pourra éventuellement être adaptée en fonction des conditions météorologiques, des contraintes opérationnelles ou des aléas d’entraînement et reportée.

Je vous informe également que le lundi 6 septembre il n’y aura aucune activité aérienne sur la base.»

 

 

 

Contacter la B.A.N

Par courrier (Officier Chargé du Suivi des Nuisances Sonores - BAN Landivisiau - 29400 Saint Servais)

Par téléphone via un serveur vocal vous mettant directement en relation avec l'officier chargé des nuisances sonores:

Le standard automatique : 02 98 24 20 00. Ou le: 02 98 24 26 06 par fax 02 98 24 20 26

Association des riverains de la base aéronavale de Landivisiau

(A.R.B.A.N.)

 

1 Lot Kerhoant
29440 Saint Derrien
Contact :
contact@riverains-ban-29.fr

 

 

Chères adhérentes chers adhérents.

 

Ils sont super gentils : d'habitude il n’y a pas de vols d’appontages simulés sur piste durant la période du 15 juillet au 15 août. En tout cas, il est temps que les promesses des élus sur la réactivation de la commission consultative de l'environnement soient initialisées au plus tôt. Maintenant je n'ai même plus les communiqués du commandant il est complètement en dehors de la charte !...

 

 

 

Pas de vols nocturnes cet été à la base de Landivisiau

Il y aura moins d’activités cet été sur la base aéronautique de Landivisiau.

ARCHIVES T. CREUX/OUEST-FRANCE

La base aéronautique de Landivisiau réduit la voilure durant cet été. Des exercices seront programmés dans la journée, mais pas pendant la pause méridienne et la nuit.

Entre le 14 juillet et le 15 août, les vols d’entraînements des pilotes de Rafale ou autre Hawkeye seront organisés entre 10 h et 18 h, sans décollage durant la pause méridienne et sans vol de nuit.

Des changements peuvent survenir en fonction des conditions météorologiques, opérationnelles ou des aléas d’entraînement.

La nouvelle devrait apaiser les riverains qui ne supportent pas les bruits causés par ces exercices. « Cette activité, nécessaire et juste suffisante, permettra de maintenir le personnel en condition opérationnelle et d’assurer la continuité de l’entraînement des pilotes de la chasse embarquée avant leur prochain déploiement dès la rentrée », précise un communiqué de la BAN.

 

https://journal.ouest-france.fr/?code=SHARE7OF&mode=share&utm_source=partage&utm_medium=lien&utm_campaign=of-journal&utm_content=partage-article&art=https://journal-twipe.ouest-france.fr/data/144425/reader/reader.html#!preferred/0/package/144425/pub/222291/page/9/alb/4981985

<< Nouvelle zone de texte >>

Association des riverains de la base aéronavale de Landivisiau

(A.R.B.A.N.)

 

1 Lot Kerhoant
29440 Saint Derrien
Contact :
contact@riverains-ban-29.fr

Site :         www.riverains-ban-29.fr

 

   Objet : Communiqué de presse

      

 

 

         L’association des riverains de la BAN de Landivisiau interpelle les candidats aux régionales et aux départementales. Nous passons par la presse car malgré nos courriels adressés aux différents états-majors et aux candidats en poste, seuls quatre candidats pour les départementales et une tête de liste aux régionales ont à ce jour daigné nous répondre.

Les réponses sont consultables sur le site :  https://www.riverains-ban-29.fr/consultation-candidats/

 

Vous trouverez ci-dessous le texte que nous avions transmis :

 

« Vous êtes candidat pour être élu au conseil Régional ou Départemental

 

Cela fait 20 ans que les Rafale® de la BAN de Landivisiau, par leurs ASSP réguliers, nuisent à la santé des riverains et peuvent occasionner des décès prématurés.

 

Rappelons que le bruit engendre de la surdité, des acouphènes (ces vols dépassent les 110 dB, l’OMS indique que le seuil de la douleur est de 90 dB), du stress pouvant provoquer des maladies cardio-vasculaires, sans compter la pollution atmosphérique impactant les voies respiratoires.

 

Nous savons tous que la BAN est sous-dimensionnée pour ce genre d’exercices, c’est-à-dire des survols à très basse altitude de nos écoles et de nos maisons : un avion toutes les 35 secondes à moins de 200 m d’altitude (Ce qui correspond à la hauteur de la tour Montparnasse). Rappelons que la BAN de Landivisiau occupe 375 ha soit une superficie 10 fois inférieure à celle de Cazaux qui compte 3500 ha. Nous demandons la délocalisation totale de ces ASSP. Il est grand temps que les autorités prennent ce problème au sérieux : la base de Landivisiau est la seule au monde à survoler pour exercices répétitifs sa population riveraine.

 

Le devoir d’un élu étant de protéger la population, dans le cadre de vos futures attributions quelles seraient les actions que vous comptez mener pour faire cesser cette calamité ? »

 

 

                                                                                 Le Président

                                                                                 Daniel DAVESNE 

Le CV Laurent Machard de Gramont, commandant de la base d’aéronautique navale de Landivisiau, souhaite vous informer des prochaines séances d’ASSP qui se dérouleront au cours des jours à venir. Un communiqué de presse va paraître en ce sens.

 

« En prévision d’une campagne de qualification à l’appontage à bord du porte-avions Charles De Gaulle, programmée début juin, et afin de ré entraîner les pilotes, les contraintes de sécurité des vols imposent de programmer des séances d’appontages simulés sur piste (ASSP) qui seront réalisées de jour et de nuit sur les bases d’aéronautique navale de Landivisiau et de Lann-Bihoué à compter du 18 mai.

 

Dans le cadre du plan de délocalisation du bruit auquel nous nous sommes engagés, les jeunes pilotes concernés ont déjà réalisé ces deniers jours, des séances sur la base d’Istres.

 

Néanmoins, leurs derniers ASSP devront avoir lieu sur les bases d’aéronautique navale de Landivisiau et de Lann-Bihoué. Ces séances sont programmées les semaines 20 à 22 et se limiteront au strict minimum de ce qu’exige la sécurité aérienne dans le respect des créneaux horaires habituels.

 

Nous mettons tout en œuvre afin de limiter les séances sur la BAN de Landivisiau. Ainsi, afin de délocaliser une partie de ces créneaux, des séances d’ASSP jour seront programmées sur la base de Lann-Bihoué. Ces périodes pourront éventuellement être adaptées en fonction des conditions météorologiques, des contraintes opérationnelles ou des aléas d’entraînement.

 

Ces séances sont une étape incontournable au maintien en condition opérationnelle du personnel et sont un prérequis nécessaire à la qualification à l’appontage des nouveaux pilotes. Conscient des contraintes que représentent ces ASSP, nous mettons tout en œuvre afin de limiter la gêne occasionnée, par une programmation au plus juste.

 

Je reste évidemment à votre disposition et à votre écoute. »

 

Objet : Communiqué de presse du 18/10/2020

Communiqué de presse faisant suite à celui du commandant de la BAN Landivisiau indiquant l’arrêt des délocalisations d’appontages simulés sur piste.

Nous comprenons que le commandant veuille protéger ses marins mais cela fait 20 ans que les Rafale® handicapent et probablement occasionnent des décès prématurés mais que pense-t-il de la santé des riverains ?

Nous rappelons que le bruit engendre de la surdité, des acouphènes (ces vols dépassent les 110 dB, l’OMS indique que le seuil de la douleur est de 90 dB), du stress pouvant engendrer des maladies cardio-vasculaires sans compter la pollution atmosphérique impactant les voies respiratoires. Nous savons tous que la BAN est sous dimensionnée pour ce genre d’exercice, c’est-à-dire des survols à très basse altitude de nos écoles et de nos maisons : un avion toutes les 35 secondes à moins de 200 m d’altitude (Ce qui correspond à la hauteur de la tour Montparnasse). Rappelons que la BAN de Landivisiau occupe 375 ha soit une superficie 10 fois inférieure à celle de Cazaux qui compte 3500 ha. La Covid n’étant malheureusement pas prête à nous quitter et pour éviter les transferts répétitifs de marins entre Landivisiau, Istres et Lann Bihoué, nous proposons aux autorités la délocalisation totale de ces ASSP sur un aérodrome comme Cazaux ou les exercices pourraient se faire à l’intérieur du périmètre de la base sans déranger les riverains. Il est grand temps que les autorités résolvent ce problème car la colère des riverains est à son paroxysme. Nous craignons que le ras-le-bol ambiant risque d’occasionner des réactions incontrôlables.

 

                                                                                 Le Président

                                                                                 Daniel DAVESNE 

 

 

Communiqué de presse du 17/09/2020

 

Les riverains de la BAN, attristés et en colère, souhaitent réagir au coup de communication de la base Aéronavale de Landivisiau : encore une fois on occulte leurs souffrances !

Nous tenons à rappeler que nous ne sommes pas contre les moyens de défense de notre pays. Mais ici le problème est tout autre : la France est le seul pays au monde à faire voler pour exercice (Appontages Simulés Sur Piste) à très basse altitude, des Rafale  hyper bruyants. Lorsque ces avions passent au-dessus de nos têtes à 200 m d’altitude voire moins (pour info : hauteur de la tour Montparnasse), nous subissons un vacarme pouvant dépasser les 110 dB (nous rappelons que l’OMS considère le seuil de la douleur à 90 dB). La deuxième nuisance est la pollution de l’air, sans oublier le risque de décrochage.

On nous promet depuis 2012, (fermeture de l’aérodrome de Nîmes- Garons), la délocalisation de 50 % des ASSP vers Istres où devait être construite une mini piste dédiée à ces exercices. Les autorités savent que la base aéronavale de Landivisiau (375 ha) est sous dimensionnée pour faire ce genre d’exercice par rapport à celle de Cazaux, par exemple, dont la superficie est 10 fois supérieure.

Pour indication la base de Istres à une superficie de 2500 ha et celle de Cazaux où le commandant promettait une délocalisation des ASSP, occupe 3500 ha. Il est urgent de prendre en compte les souffrances des riverains et les répercussions sur leur santé et de penser particulièrement aux enfants qui perdent irrémédiablement de l’acuité auditive.

Faudra t'il attendre un crash, ou un drame pour que les choses évoluent ?

Exaspérés par l’inertie des autorités militaires, les promesses non tenues, les riverains sont déterminés à utiliser toutes les voies pour faire bouger les choses.

 N’hésitez pas à appeler le 02/98/24/26/06 pour vous plaindre du bruit et à consulter le site internet de l’association : https://www.riverains-ban-29.fr/

Transmettez nous votre adresse mail pour être tenu au courant de nos démarches :

 

MINISTÈRE

DES ARMÉES

Liberté

Égalité

Fraternité

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Landivisiau, le 13 octobre 2020

Adaptation des séances d'ASSP

Des séances d'appontages simulés sur piste (ASSP) avaient été programmées sur la base d'Istres lors des semaines 42 et 43 en prévision du prochain déploiement du groupe aérien embarqué à bord du porteavions Charles De Gaulle.

En raison de la pandémie COVID qui sévit dans le Sud-Est de la France, la planification de ces séances était déjà fortement compromise, notamment en raison des difficultés d'hébergement et de restauration de nos marins qui en découlaient.

Dès lors, les autorités de la Marine nationale ont décidé de ne pas faire prendre de risques à nos marins en les faisant rejoindre une zone cluster, ni d'importer le virus vers le Finistère à l'issue de la campagne, d'autre part.

Toutefois, la situation géopolitique mondiale implique la continuité des missions du porte-avions Charles De Gaulle qui doit être paré à assurer ses missions à tout instant. C'est pourquoi, l'entrainement et le maintien en condition opérationnelle de nos pilotes demeurent essentiel à la défense du territoire. Les ASSP visent à assurer leur réentraînement avant leur déploiement.

Par conséquent, des séances d'ASSP de jour et de nuit sont programmées pour les semaines à venir et jusqu'à mi-novembre, en fonction du programme du porte-avions. Les séances sont planifiées, à priori et soUs réserves, les lundis, mercredis et jeudis sur la base d'aéronautique navale de Landivisiau. Les mardis, les séances se dérouleront sur la base d'aéronautique navale de Lann-Bihoué. Les vendredis restent disponibles en cas de nécessité de rattrapage, notamment pour raisons météorologiques.

Afin d'externaliser le bruit engendré, notJS continuerons néanmoins de planifier des périodes d'ASSP à Istres dans les mois à venir dès que la crise COVID nous le permettra.

Nos généreux donateurs

Subventions 2020 :  Saint-Derrien 200€, Plounéventer 200€,Saint-Servais 200€,Bodilis 200€,Plougar 200€.

Subventions 2021 :Plounéventer 200€,Bodilis 200€.

Information des acquéreurs et des locataires Immeubles bâtis à usage d'habitation ou à usage mixte professionnel et d'habitation et des immeubles non bâtis constructibles situés dans l'une des zones de bruit définies par un plan d'exposition au bruit

 

https://119.sb.mywebsite-editor.com/app/460626048/143145/

 

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Notice_information_etat_nuisances_sonores_aeriennes.pdf

 Message au commandant de la BAN

 

                    Plusieurs riverains de la BAN se sont plaints d’un bruit de sirène qui a duré, environ une heure, aux alentours de minuit, dans la nuit du 02 au 03/06/2020. Une personne a appelé la base, pour signaler l’alarme et a demandé si elle devait évacuer son domicile ; on lui a répondu que non, qu'il n'y avait aucun problème. Une autre personne derrière a dit qu’il y avait bien un problème.

Cette intervention contradictoire n’est pas très rassurante. Les riverains s’interrogent, à juste titre, sur ce qui s'est effectivement passé cette nuit-là ?

       À la suite de cet événement l’association pose les questions suivantes :

Sachant qu’il existe de nombreux dangers : incendie, crash d’un avion avec ses munitions, des réserves de kérosène, des stocks de munitions… Nous aimerions savoir, en cas de problème de sécurité, s´il est prévu un système d’alerte impliquant les communes riveraines pour prévenir la population, pour qu’elle évacue ou se calfeutre afin de se protéger ?

 

Réponse du Commandant

 

Vous voudrez bien trouver ci-joint un message du Capitaine de vaisseau Laurent Machard de Gramont, commandant la base d’aéronautique navale de Landivisiau, au sujet du déclenchement intempestif d’une sirène sur la BAN  de Landivisiau dans la nuit du 02 au 03 juin.

 

 

« Le déclenchement de la sirène entendue dans la nuit du 02 au 03 juin s’est produit de façon totalement intempestive et je tenais à vous rassurer sur le fait que cela ne correspond à aucun type d’alerte.

Après enquête, c’est un disfonctionnement de cette sirène qui a été constaté.

Je vous prie de m’excuser pour la gêne sonore occasionnée qui a dû surprendre bon nombre de riverains effectivement. »

 

Communiqué de presse de l’A.R.B.A.N (Association des riverains de la base aéronavale de Landivisiau)

 

 

Double peine.

 

 

                       Dans un moment douloureux pour tous, les riverains de la base aéronavale de Landivisiau subissent le vacarme incessant du passage de Rafale à basse altitude. Avant le confinement, quand les exercices d’appontage sur piste commençaient nous pouvions aller nous réfugier dans un endroit plus calme. Maintenant nous sommes obligés de subir ces bruits assourdissants d’environ 110 dB sans même pouvoir aller manifester. Parmi les cases d’autorisation de sortie, aucune n’est prévue pour se protéger de toutes ces nuisances. Nous sommes donc condamnés à cette torture puisque l’OMS a fixé le seuil de la douleur à 90 dB décibels. Ayant une valeur exponentielle, 110 dB seraient supérieurs à 2000 fois le seuil de la douleur. Il faut que ça s’arrête : la France est le seul pays au monde à faire subir ce genre d’exercices à des populations riveraines. Les autres nations organisent leurs exercices à l’intérieur du périmètre de leurs bases.

Le commandant nous avait promis une délocalisation à Cazaux. Je cite :

 

 

Vous voudrez bien trouver ci-joint un message du Capitaine de vaisseau Laurent Machard de Gramont, commandant la base d’aéronautique navale de Landivisiau, qui vous informe de la reprise d’activité de la BAN avec la mise en œuvre d’une courte campagne d’appontages simulés sur piste (ASSP).

 

 

« Afin de ré entraîner les pilotes du groupe aérien, les contraintes de sécurité des vols imposent de programmer des séances d’ASSP de jour et de nuit à Landivisiau de la façon suivante :

 

-       le 4 mars 2020 à raison d’une séance de jour et d’une séance de nuit.

 

-        La semaine suivante (semaine 11), nous mettons tout en œuvre afin de limiter les séances sur la BAN de Landivisiau. Ainsi, nous ne prévoyons qu’une séance de jour et deux séances de nuit.

 

La limitation des séances d’ASSP sur la base étant une préoccupation majeure, et n’ayant pu obtenir de l’armée de l’air le terrain d’Istres pour la prochaine campagne de qualification, les pilotes poursuivront leurs entraînements à Cazaux ce qui permettra d’externaliser le bruit et d’avoir un nouveau domaine.

 

-       En semaine 16 et 17, un tout petit rafraîchissement est prévu pour les pilotes qui rejoindront le porte-avions. Quelques séances seront réparties à minima sur ces deux semaines.

 

 

Conscient des contraintes que représentent ces ASSP, nous mettons tout en œuvre afin de limiter la gêne occasionnée par des délocalisations et une programmation au plus juste, même si les conditions météorologiques actuelles pourraient perturber quelque peu notre plan.  

 

 Promesse non tenue

Je cite le récent communiqué : 

Le confinement qui nous est imposé à tous en raison du CORONAVIRUS nous a contraint à annuler les entraînements qui avaient été programmés à Cazaux afin d’externaliser le bruit.

Le ré entraîner des pilotes du groupe aérien, les contraintes opérationnelles et de sécurité des vols imposent malgré tout de maintenir quelques séances d’ASSP de nuit. Ma hiérarchie m’a demandé de reprendre ces séances de nuit à Landivisiau à compter du 19 mars 2020.

 

Conscient des contraintes que représentent ces ASSP et de la situation actuelle toute particulière, je vous assure mettre tout en œuvre afin de limiter la gêne occasionnée par une programmation au plus juste, étalée jusqu’à mi-avril.

 

 

 

 Pour ceux qui ne seraient pas dérangés par le bruit je leurs rappelle qu’une heure de vol de Rafale équivaut au coût de 410 000 masques !...

 

 

  NON AUX ASSP.

Bonjour et bienvenue à l’association des riverains de la b.a.n de Landivisiau

LEBRUIT,DE L'INTERET NATIONALE A LA MORT DES COMMUNES LA BASE AERONAUTIQUE NAVALE,MALEDICTION OU BENEDICTION? MEMOIRE L3
IMG_20170304_0005.pdf
Document Adobe Acrobat [34.0 MB]

Environnement santé 

 

 

L’UFCNA, Union Française Contre les Nuisances des Aéronefs est une organisation nationale qui regroupe les principales associations françaises de défense de l’environnement, de protection de la qualité de vie et de laé des riverains des aéroports.

Son action concerne l’aviation commerciale, sur les grands aéroports nationaux et les aéroports commerciaux en région, mais aussi l’aviation légère, les hélicoptères et l’aviation militaire.

Présent au Conseil national du bruit, au sein de la Commission amendes de l’ACNUSA, ces membres siègent au sein des CCE des aéroports au titre des associations régionales.

Les problématiques principales concernées sont en premier lieu le bruit avec ses effets démontrés sur la santé publique notamment l’hypertension artérielle et ses conséquences - infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral. C’est aussi la pollution de l’air par les oxydes d’azote ou les particules fines et ses conséquences sur la santé.

La fédération UFCNA est adhérente à la Fédération UECNA qui poursuit les mêmes buts en Europe.

http://www.ufcna.eu/spip/

Etude et mesure de l’air ambiant autour

de la plate-forme aéronautique de la BAN de Landivisiau

Vous voulez vous informer sur les mouvements d'avions et sur leurs niveaux de bruit, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Depuis sa création, mais aussi dans le cadre de sa structure actuelle, notre association poursuit l’objectif de défendre les riverains de la BAN contre toutes les nuisances occasionnées par les rafales notamment lors des périodes d’ASSP.

Faire un don

Contacter la B.A.N

Par courrier (Officier Chargé du Suivi des Nuisances Sonores - BAN Landivisiau - 29400 Saint Servais)

Par téléphone via un serveur vocal vous mettant directement en relation avec l'officier chargé des nuisances sonores:

Le standard automatique : 02 98 24 20 00. Ou le: 02 98 24 26 06 par fax 02 98 24 20 26

 

 

 

Le service communication de la BAN gagnerait à prévenir les habitants des jours où l'activité est au maximum et quand elle est réduite, voire à l'arrêt. Cela faciliterait la vie des riverains qui pourraient , par exemple, faire venir  leurs petits-enfants sans risque pour leur santé.

Sans ASSP, ce serait encore mieux!

 

INFOS B.A.N

Le commandant d'aéronautique navale de Landivisiau, le CV Machard de Gramont, souhaite vous communiquer l’information ci-dessous :

 

«Vous n’êtes pas sans savoir que le porte-avions Charles de Gaulle rentre un peu plus tôt que prévu sur Toulon, dans le cadre de la crise COVID-19.

 

Les Rafale qui avaient embarqué sur le PA ont par conséquent amorcé leur retour dès ce matin. Leur arrivée se fait par vagues successives et devrait se terminer vers 20h30 ce jour.

 

Je tiens à vous informer que les pilotes de chasse chargés de rapatrier nos aéronefs ont tous été examinés juste avant de décoller et sont en bonne forme physique..

 

Je suis moi-même allé accueillir les premiers à l’instant.

 

Quoi qu’il en soit, je vous précise que la sécurité sanitaire demeure ma préoccupation majeure. C’est la raison pour laquelle tous les pilotes sont placés en quatorzaine isolée stricte et sous surveillance médicale dès leur arrivée.

 

La  mise en œuvre de ces mesures de sécurité  s’impose dans de telles circonstances, afin de protéger les autres personnels de la base, les familles et l’environnement proche de la BAN.

Soyez assurés que tout est mis en œuvre dans ce sens, conformément aux directives du Ministère des Armées.

 

Je reste évidemment à votre disposition et à votre écoute.»

 

 

 

«Le confinement qui nous est imposé à tous en raison du CORONAVIRUS nous a contraint à annuler les entraînements qui avaient été programmés à Cazaux afin d’externaliser le bruit.

 

Le ré entraîner des pilotes du groupe aérien, les contraintes opérationnelles et de sécurité des vols imposent malgré tout de maintenir quelques séances d’ASSP de nuit. Ma hiérarchie m’a demandé de reprendre ces séances de nuit à Landivisiau à compter du 19 mars 2020.

 

Conscient des contraintes que représentent ces ASSP et de la situation actuelle toute particulière, je vous assure mettre tout en œuvre afin de limiter la gêne occasionnée par une programmation au plus juste, étalée jusqu’à mi-avril.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Collette Lemoine