BAN de Landivisiau. Le dur quotidien des riverains

A.S.S.P

L’ASSP se pratique au cours de séances de 40 minutes environ. Quatre avions (ou trois de nuit) décrivent à 600 pieds au –dessus du sol (soit environ 200m) un circuit qui s’apparente à celui qui se pratique à bord du porte-avions afin que le pilote puisse acquérir les automatismes indispensables à l’appontage.

Au cours des séances, chaque avion va effectuer environ six passes d’ASSP, sous
le contrôle d’un officier d’appontage, qui doit jauger la valeur du pilote et son aptitude à apponter. Il doit pouvoir déceler les erreurs des pilotes, les corriger et être certain que celui-ci pourra, en toute sécurité, se poser à bord du porte-avions.
Un pilote " standard " effectue environ 14 séances d’ASSP de jour (soit en moyenne 100 passes) et 10 séances de nuit (70 passes) avant de pouvoir être autorisé à apponter sur porte-avions.
Il convient de mentionner qu’aucun entraînement de ce type ne peut se faire à bord du porte-avions. Une présentation à bord du porte-avions est toujours un appontage réel avec ses implications, en terme de sécurité des pilotes, mais aussi de l’équipage et des
installations de cette plate-forme flottante, mouvante et réduite.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Collette Lemoine